Pour lutter contre la violence endémique qui ne cesse de s’emparer de nos stades de football, le ministère des Affaires Religieuses a trouvé une idée « géniale » : dépêcher des imams dans les tribunes pour procéder à la moralisation et à la sensibilisation des jeunes supporters contre les méfaits du hooliganisme. 

Mohamed Aissa, le ministre des Affaires Religieuses, est très sérieux. Il a même donné instruction pour préparer le déplacement de nos imams dans les stades où les affrontements font régulièrement plusieurs blessés et des dégâts matériels considérables.

Or, cette idée ne plait pas du tout au Conseil national autonome des imams et fonctionnaires des affaires religieuses. Les représentants de ce « syndicat » qui défend les droits et intérêts des imams algériens ont fait savoir que cette mesure est « insensée » car un imam ne pourra rien faire tout seul face à des « jeunes drogués, chauffés à blanc et proférant des blasphèmes ».

« S’ils veulent que nous nous dirigeons vers les stades de football, il faut nous préparer le terrain pour que les jeunes impliqués dans les violences soient réceptifs à notre discours », a analysé dans ce témoignage un représentant du Conseil national autonome des imams et fonctionnaires des affaires religieuses.

Rappelons enfin que les récentes violences qui ont éclaté vendredi dernier à Constantine ont fait des dizaines de blessés. Les images de ces affrontements ont choqué les Algériens suscitant ainsi une vague d’indignation nationale.