Les enquêtes et révélations d’Algérie Part à propos des dilapidations successives de l’argent public dans les divers chantiers des logements LPP ont  amené la direction générale de l’Entreprise Nationale de Promotion Immobilière (ENPI) à opérer des changements importants. 

Ainsi, nous avons appris au cours de nos investigations, que la semaine passée l’ENPI a décidé de créer une deuxième régionale au centre du pays appelée Alger-Ouest. Cette direction régionale a été confiée à Habita Abdellah qui occupait auparavant la fonction de directeur central à la direction générale de l’ENPI.

Par ailleurs, une autre direction régionale Alger-est a été implantée à Boumerdès. Elle sera dirigée par Sid Moussa Mohamed Farouk, l’ancien premier responsable de la direction régionale de toute Alger et dont le siège se trouve à Ain Naadja.

L’ENPI pour mettre en péril les tentatives de corruption et stopper les détournements des fonds publics à travers la surfacturation des marchés a décidé de scinder la direction régionale centre en deux directions régionales est et ouest dans le but d’améliorer le contrôler des marchés et des chantiers des logements LPP.

Secouées par les révélations d’Algérie Part, la direction générale de l’ENPI a également opté pour la désignation de deux nouveaux directeurs généraux adjoints (DGA). Il s’agit de Bettache Houcine, un DGA chargé désormais des finances et ressources humaines, et de M. Derbah, un DGA chargé du service technico-commercial. A lumière de ces changements, peut-on espérer une meilleure gestion du délicat dossier des logements LPP ? Algérie Part répondra à cette question dans une prochaine enquête en cours de préparation.