C’est tout simplement ahurissant. Toute l’Algérie est en deuil, accablée profondément par une tragédie sans pareille dans l’histoire de l’Algérie à la suite du crash meurtrier de l’avion militaire à Bouarik. Et malgré ce deuil national observé et décrété par la Présidence de la République, la fédération algérienne de football a maintenu plusieurs matchs de football à travers le pays notamment le classico Mouloudia d’Alger (MCA)-J.S de Kabylie (JSK). 

Un match décisif comptant pour les demi-finales de la Coupe d’Algérie. Une rencontre organisée ce vendredi sur la pelouse du stade de Constantine et qui a donné lieu à des affrontements d’une violence inouïe entre des foules nombreuses de supporters enragés présents sur les gradins du stade. Les images font pâlir de honte et ces scènes de violence interviennent dans un contexte funeste où tout le pays est triste, où toutes les régions de cette Algérie meurtrie enterrent leurs enfants tués dans le crash de l’avion militaire à Boufarik.

Des violences qui déshonorent notre pays et qui salissent encore davantage son image. Des violences que l’on aurait pu éviter en ces circonstances solennelles de deuil national. Il aurait suffi tout simplement que la  Fédération algérienne de de football (FAF) assume pleinement sa responsabilité en reportant ce match important ainsi que toutes les rencontres sportives prévues ce vendredi au nom de la solidarité nationale avec les familles des victimes du crash de Boufarik.

La décence et le bon sens aurait exigé que les responsables de la FAF agissent comme des véritables patriotes en respectant scrupuleusement ce deuil national. C’est tout de même obscène de voir des foules en liesse dans les stades alors que le pays pleure les victime de la catastrophe aérienne la plus tragique de son histoire.

Kheïreddine Zetchi, le premier responsable de la FAF, a manqué cruellement de tact et son irresponsabilité n’honore guère les valeurs de solidarité, de compassion et de patriotisme du football algérien. Même les chancelleries étrangères comme l’ambassade de France ont gelé leurs activités et cérémonies prévues ce week-end. Les diplomates français sont-ils plus proches des familles algériennes endeuillées que le Président de notre FAF ? Carton rouge pour Zetchi et tout son staff dont l’indifférence à l’égard du malheur des Algériens restera inscrite à jamais dans les annales de l’histoire.