Deux jours après le crash de Boufarik, un autre drame a été évité de justesse. Un train transportant pas moins de 24000 litres de carburant a déraillé vendredi de son chemin dans la wilaya de Saïda. Dieu merci, aucune victime n’est à déplorer. 

« La locomotive traquait huit citernes remplies de carburant, d’une   capacité de 24.000 litres chacune, qui n’ont fort heureusement pas été touchées », a déclaré le chargé de communication au niveau de la direction de la Protection civile à Saida, le commandant Abdelkerim Takine, cité par l’agence APS.

Fort heureusement, aucune victime humaine n’a été détectée. Certains employés de la SNTF, la société nationale des transports ferroviaires, ont été victimes de malaises. Ils ont été transférés à l’hôpital de Saïda. Leurs jours ne sont pas en danger.