Profitant d’une participation au salon international du livre de Tunis, l’écrivain algérien, Kamel Daoud a rendu visite au président tunisien, Béjè Gaïd-Essebsi, annonce la présidence tunisienne dans un communiqué et une vidéo diffusée sur sa page Facebook.

A la sortie de cette audience inédite, Kamel Daoud a fait savoir qu’il a  “été très honoré d’être reçu par le président de la Tunisie”. “Pour moi, c’est un moment très émouvant parce qu’il est rare de voir un président dans nos géographies recevoir un écrivain. Etre un écrivain algérien qui a été reçu par un président, un homme comme lui qui a réussi à créer, à défendre et à imposer une culture de consensus est un grand moment pour la personne que je suis et je remercie aussi les gens en Tunisie qui rendent possible cette occasion”, a indiqué encore Kamel Daoud qui n’a pas caché son émotion après avoir été reçu avec tous les honneurs à la Présidence de la République à Tunis.

L’image est tellement rare qu’elle a été médiatisée par les services de presse de la présidence tunisienne. Une image inédite qui tranche paradoxalement avec ce que subit Kamel Daoud comme campagne de dénigrement et des attaques virulentes dans son propre pays natal. Considéré comme une Persona non grata par les autorités de son propre pays, Kamel Daoud fait briller le génie algérien… à l’étranger. Triste injustice.