Toute la capitale Alger a été paralysée ce lundi pour accueillir le Président de la République qui a fait une tournée à la basse Casbah pour inaugurer la Mosquée de Ketchoua qui retrouve sa splendeur d’antan après avoir été entièrement restaurée. Abdelaziz Bouteflika s’est rendu également à la Place des Martyrs pour inaugurer la nouvelle station-métro, une station musée qui raconte 20 siècles de l’histoire d’Alger.

Cette station est une extension de la ligne 1 du métro d’Alger de la Grande Poste vers la Place des Martyrs. Des préparatifs protocolaires impressionnants ont précédé la visite de terrain d’Abdelaziz Bouteflika. De nombreux officiels dont des membres du gouvernement, comme le ministre de l’Intérieur, Nourredine Bedoui, ont été mobilisés pour accueillir le Chef de l’Etat sur ceux deux sites à partir de 11 H 00. Des anciens Moudjahidine et des représentants de la société civile ont été également invités à participer à cet accueil que les autorités de la wilaya d’Alger ont voulu qu’il soit « triomphal » car la dernière sortie d’Abdelaziz Bouteflika à Alger remonte à octobre 2016 où il avait inauguré officiellement le Centre International de Conférences d’Alger de Club-des-Pins.

Pour des raisons de sécurité, Alger-centre a été entièrement verrouillé et les transports en commun ont été suspendus notamment le métro d’Alger qui s’est arrêté depuis 6 H du matin. Il ne devra reprendre qu’à partir de 14 H…