La Société d’Investissement Hôtelière (SIH) ne connaît pas la crise financière. Cette entreprise relevant du Premier-ministère travaille en ce moment sur 11 grands projets pour construire des hôtels de luxe, des centres commerciaux ou des résidences haut standing. 

Des projets qui vont consommer une enveloppe budgétaire de 120 milliards de Da, à savoir pas moins de 1 milliard de dollars, a annoncé officiellement ce dimanche matin à Alger lors d’une conférence de presse le premier responsable SIH, Hamid Melzi. Ce dernier a assuré que cet argent sera constitué de prêts bancaires remboursables sur plusieurs années comme c’est le cas dans le projet du futur parc d’attractions de Ben-Aknoun qui coûtera pas moins de 500 millions de dollars. « Un investissement qui sera rentabilisé d’ici 20 ans », a-t-il indiqué devant un parterre de journalistes lors d’une conférence de presse organisée au Centre international des conférences (CIC) d’Alger.

Selon les explications fournies par Hamid Melzi, la SIH travaille en ce moment sur plusieurs projets à l’image de la restauration de l’Hôtel Cirta de Constantine et l’hôtel Panoramic.  D’autre part, la SIH s’apprête à réceptionner l’hôtel Hyatt Regency 5 étoiles qui est en cours de construction à la nouvelle aérogare d’Alger et dont l’inauguration est prévue pour décembre 2018.

Un immense Shopping Mall est également en cours de construction à Oran et un autre sera bientôt conçu à Annaba. La SIH ambitionne aussi d’inaugurer d’ici fin 2019 un prestigieux Centre de Thalassothérapie dont le coût avoisine les 200 millions de dollars.  La SIH a également réalisé La Tour d’Affaires les Falaises à Oran. Il s’agit d’une tour d’affaires de 11 étages avec 50 appart-hôtels 5 étoiles.

Pour gérer toutes ces infrastructures, la SIH envisage de recourir toujours à l’expertise étrangère en nouant des contrats de management avec des opérateurs réputés dans le monde entier pour leur savoir-faire dans ce secteur. Les directeurs généraux des hôtels appartenant à la SIH sont, d’ailleurs, des expatriés recrutés à l’étranger pour leur expérience dans les grands groupes hôteliers à l’image du belge Sam Van Campenhout, le général manager du Sheraton d’Alger.

Hamid Melzi a annoncé enfin l’ouverture prochaine d’une annexe à Oran de l’Ecole supérieure d’hôtellerie et restauration d’Alger Aïn Benian.  Une autre annexe de cette école est prévue à Constantine. En 2017, le chiffre d’affaires de la SIH a atteint les 8,7 milliards de Da, à savoir plus de 80 millions d’euros. Et Hamid Melzi affiche toujours son optimisme en dépit de la conjoncture financière difficile que traverse notre pays.