La grève de l’éducation n’aura pas lieu. Après une journée de discussions, les adhérents du Cnapeste ont décidé de surseoir à la grève prévue le 09 avril prochain. Le secrétaire général de ce syndicat, Salim Ouilha, a annoncé lui-même cette décision. Il a souligné que le conseil national « a pris acte des dernières mesures annoncées par le département de l’éducation».

Il y a trois jours, le syndicat s’est réuni avec la ministre de l’Education nationale. Une occasion d’annoncer que les points litigieux, qui ont poussé le syndicat à annoncer une grève cyclique dès ce lundi ont été réglés. Il s’agit notamment des promotions à des grades supérieurs de milliers d’enseignants et du règlement des problèmes des fonctions qui n’existent plus dans le secteur de l’éducation nationale.

A l’issue de cette rencontre, le chargé de communication du Cnapeste, Messaoud Boudiba, a relevé la «volonté distincte du ministère de l’Education qui a présenté des réponses claires aux revendications du syndicat pour éviter l’impasse ».

Cette décision permettra aux élèves de terminer l’année scolaire dans la sérénité malgré la grève de janvier dernier. Un soulagement pour les parents qui n’en pouvaient plus de subir les angoisses de ces mouvements interminables de contestation.