Mokhtar Hasbellaoui, l’actuel Ministre de la santé, de la Population et de la Réforme hospitalière est né à Alger le 21 septembre de l’année 1963.

Après des études de médecine, il devient docteur en médecine spécialiste en Oto-rhino-laryngologie (ORL) et professeur en médecine.

Tour à tour chef de service intérimaire puis président du conseil scientifique de la faculté de médecine à Tizi Ouzou, il devient même président du conseil scientifique CHU de Tizi Ouzou.

Après avoir occupé le poste de chef de service ORL au CHU de Bab El Oued, il est nommé en 2016, directeur général de l’Institut National de la Santé Publique (INSP).

Enfin en 2017 il est nommé également chef de service ORL au Centre hospitalo-universitaire Lamine Debaghine (ex-Maillot) avant d’occuper le poste de Ministre depuis Mai 2017.

La rumeur le disait partant avant le dernier remaniement, et cela avait été justifié par la persistance de la crise dans un secteur de la santé malmené par la grève des médecins résidents, mais également par la prise en charge chaotique de l’épidémie de rougeole récente et même, pour certains, de la réforme hospitalière qu’il peine à imposer.

Le plus surprenant est que le service ORL du CHU Amine Debaghine (ex Maillot) à Bab el oued qui était dirigé par Mr Hasbellaoui soit actuellement fermé au public.

En effet, des travaux de réfection ont été entamés par l’entreprise de travaux et bâtiment SMATI, à son départ pour le ministère et un simple intérimaire a été désigné au service ORL, une fonction temporaire…

Nous avons du mal à croire ceux qui, nombreux, nous déclaraient: ” Le Professeur-Ministre sait qu’il ne résistera pas à l’échéance 2019, pour cela il a assuré ses arrières en gardant au chaud son service pour pouvoir le récupérer plus tard, et ce au détriment des malades qui trouvent portes closes !”

Hasbellaoui est pourtant connu pour être un homme strict sur les principes les plus élémentaires.

Ses collègues de l’INSP se souviennent des rappels à l’ordre rigoureux quant au respect des horaires par exemple, allant jusqu’à imposer une pointeuse à tout le personnel de cet institut…

Nous avons pu visiter le service ORL de l’hôpital Amine Debaghine à Bab el Oued et avons, en effet, constaté que le service est bien et bel fermé au public.

 

Le service ORL de CHU de Bab el Oued rouvrira-t-il avec le retour de Hasbellaoui?

Une question qui nécessite une réponse pour tous les patients en attente, Monsieur le Ministre.