Oran, la deuxième ville du pays, sera entièrement vidéo-surveillée. Un impressionnant de réseau de surveillance par caméras a été officiellement installé par les services de sécurité. Tout sera épié, contrôlé et les vidéos peuvent être visualisées par la police en temps réel.

Il s’agit de l’opération d’installation de 3.004 caméras à travers le territoire de la wilaya d’Oran. Ce sont des caméras stables et mobiles au niveau des différents artères, espaces, places et édifices publics.  La première partie de ce réseau sera composée d’un réseau de 399 caméras couvrant un espace de 7 sûretés urbaines. Son centre opérationnel, qui suit les contenus de vidéo, est basé au siège de la 10ème sureté urbaine situé à hai “Zitoun.

La deuxième partie de ce réseau, dont le centre opérationnel sera basé au niveau de la 16ème sûreté urbaine sise au boulevard de l’ALN (ex Front de mer) au centre-ville d’Oran, assurera une couverture sécuritaire à travers l’exploitation de 654 caméras stables et mobiles, expliquent des hauts cadres de la DGSN.

Ces caméras sont très sophistiquées et permettent une prise de photos impressionnante sur le plan de la précision avec capacité d’accueil des contenus et des méthodes de traitement automatique qui amélioreront le travail sur le terrain des policiers algériens.

Officiellement, la police algérienne utilisera ces caméras de surveillance pour renforcer les capacités opérationnels en matière de lutte contre la criminalité, à l’instar du vol de véhicules, en plus d’assurer une meilleure prise en charge de la circulation automobile et son organisation. Ceci dit, ce réseau de vidéo-surveillance fournira aux autorités des données précieuses sur tous les mouvements de masse dans la deuxième ville du pays.