Le projet a été fait dans une relative discrétion, mais l’investisseur Ahmed Mazouz a vu les choses en grand : son usine de montage des véhicules chinois de Sétif prend tout le monde à contre-pieds.

Pour l’entrée en production de l’usine de Sétif, le groupe Mazouz a voulu frapper fort. Sortis d’usine, les véhicules de la marque chinoise “Chery” valent beaucoup moins chers que les autres voitures utilitaires qui existent sur le marché. Ainsi, certaines voitures de la marque connaissent des prix de moins de 1 million de dinars. Ainsi, le mini-truck mono cabine coûtera 990.000,00 DZD au lieu de 1.350.000,00 DZD, le double cabine sera cédé à 1.190.000,00 DZD au lieu de 1.950.000,00 DZD et le mini-truck frigo se vendra au prix de 1.490.000,00 DZD à la place de 2.150.000,00DZD. Ce qui fait des voitures de cette marque chinoise les moins chers du marché algérien.

Le groupe de l’homme d’affaires propriétaire de la marque N’Gaous et du Centre Commercial de Bab Ezzouar annonce également un taux d’intégration de plus de 50%. L’usine de Sétif, présentée comme la plus grande à l’échelle nationale, a coûté au groupe Mazouz quelques 80 millions d’Euros. La marque sera le sponsor principal de l’entente de Sétif, a annoncé également ce groupe privée.

Saïd Sadia