Le malaise ne cesse de grandir au ministère de l’Energie. Algeriepart a appris suite à ses investigations que plusieurs directeurs centraux et hauts responsables de ce département stratégique du gouvernement ont exprimé ouvertement leur envie de quitter leurs fonctions en raison d’un conflit latent qui les oppose à la secrétaire générale de ce ministère, à savoir Fatma-Zohra Chorfi.

Celle-ci fait régner un véritable climat de tension au sein de son ministère. Au point où plusieurs cadres dirigeants ont exprimé ouvertement leur volonté de demander une mutation. Preuve en est, le responsable de la direction générale des hydrocarbures, Mustapha Hanifi, ne s’entend plus avec Fatma-Zohra Chorfi. Celle-ci entretient également des rapports très envenimés avec le responsable de la Direction de la Protection du Patrimoine (DPP), Sofiane Fernani. Le courant ne passe pas aussi entre la S.G du ministère de l’Energie et le premier responsable de la direction générale des études et de la Propective, M. Dahmani. Et même le responsable de la direction générale de l’électricité, du gaz et des énergies renouvelables, M. Boulkroun se plaint continuellement des problèmes qu’il rencontre dans sa collaboration avec madame Fatma-Zohra Chorfi.

Pour rappel, cette haut responsable du ministère de l’Energie avait déjà défrayé la chronique pour son traitement hasardeux et bâclé de plusieurs dossiers délicats. Des cadres avaient adressé une correspondance officielle au Premier-ministre, Ahmed Ouyahia, pour lui demander d’intervenir et d’assainir la gestion actuelle du ministère de l’Energie.