Il n’y a finalement pas de répit dans le secteur de l’Education nationale. Quelques jours seulement après la reprise des cours la semaine prochaine, les élèves et enseignants auront droit à une nouvelle grève du Cnapeste. Elle sera notamment cyclique à raison de deux jours par semaine.

Selon un communiqué rendu public dimanche, le Conseil national des personnels de l’Enseignement et du secteur ternaire de l’éducation nationale (Cnapeste), justifie le recours à la grève de « deux jours par semaine » par les « retours en arrière » de la tutelle qui aurait oublié « ses engagements ». Les syndicalistes mettent également en cause « des intimidations » et des « représailles » contre des membres de l’instance syndicale. Ils pointent également du doigt des « mesures anticonstitutionnelles » telles que les « ponctions sur salaires ». Les enseignants disent également qu’ils sont également solidaires des étudiants des Ecoles nationales supérieures qui sont en grève depuis la rentrée dernière.

Ce mouvement sera la troisième grande grève que ce syndicat organise depuis le début de l’année en cours. La première s‘était tenue à Blida et Béjaïa et elle a duré 3 mois. La seconde a eu lieu à l’échelle nationale de fin janvier à fin février dernier. Il semble que l’année scolaire va être définitivement perturbée.

Saïd Sadia