L’augmentation des prix de l’électricité n’est pas un tabou. Si les autorités écartent toute nouvelle tarification dans l’immédiat, l’éventualité de voir les tarifs revus à la hausse n’est plus une vue de l’esprit.

Au détour d’une visite dans une région montagneuse de la wilaya de Bouira, le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni a laissé entendre qu’il n’y aura pas forcément d’augmentation des prix de l’électricité dans l’immédiat. «L’augmentation des prix de l’électricité n’est pas
prévue pour l’instant. Mais cela est devenu inévitable », a-t-il indiqué aux journalistes présents.

Le ministre de l’Energie évoque donc une nouvelle tarification. Parce que dans les faits, les prix de l’électricité ont déjà augmenté depuis 2016. Mais l’augmentation concerne jusque-là des taxes et une taxation graduelle selon les paliers. Mais les autorités entendent apparemment se diriger progressivement vers des prix réels. Car, actuellement, les
prix de l’électricité sont soutenus par l’Etat.

La société nationale de l’électricité et du Gaz, Sonelgaz, s’est toujours plaint des déficits chroniques qui la poursuivent à cause notamment de l’absence de tarifs réels. Ces difficultés sont dues essentiellement au fait que des milliers de citoyens et d’institutions ne paient pas leurs factures.

Saïd Sadia