Après avoir été une nouvelle fois réprimés et embarqués de force par la police, les médecins résidents réagissent en haussant le ton. Des mesures radicales ont été prises aujourd’hui lundi. Plus aucune garde ne sera assurée par les médecins résidents à partir de 16 H, a averti le Collectif autonome des médecins résidents Algériens (CAMRA) dans un communiqué dont détenons une copie. 

Cette mesure radicale sera observée et maintenue jusqu’à “la libération de tous les médecins résidents”, a souligné le CAMRA dans son communiqué où il appelle également à l’arrêt de l’activité hospitalière entre 8 H et 18 H dés aujourd’hui lundi pour dénoncer cette répression policière qui continue de s’abattre sur les médecins résidents grévistes lors des rassemblements pacifiques. Un immense rassemblement sera enfin tenu au sein du CHU Mustapha Bacha à Alger pour exprimer la solidarité avec les médecins blessés et interpellés aujourd’hui devant la Faculté de Médecine “Ziania” de Ben-Aknoun.