C’est une question qui est demeurée longtemps tabou. Et pourtant, des milliers d’algériens ont été internés dans les camps du sud lors de la décennie noire. Certains ont été des activistes et militants convaincus du parti islamiste le FIS, d’autres sont de simples citoyens interpellés par les services de sécurité suite à des dérapages incontrôlés.

Pour la première fois, un ancien interné des camps du sud témoigne à visage découvert et raconte tout ce qu’il a vécu. De la torture, en passant par les interrogatoires musclés jusqu’à l’internement dans les camps de l’extrême sud algérien, ce témoin révèle tout aux lecteurs et lectrices d’Algeriepart. Notre intention n’est pas de prendre position, de juger ou de condamner un “camp” au détriment d’un “autre”. Loin s’en faut. Nous voulons juste raconter cet épisode sombre de l’histoire contemporaine de l’Algérie afin que les générations futures prennent conscience des bienfaits de la paix et de la réconciliation nationale. Pour que nul n’oublie. Pour que ces horreurs ne se reproduisent plus jamais dans notre chère Algérie…