Après des années de retard, Sonatrach compte investir de nouveau dans la pétrochimie. La compagnie nationale des hydrocarbures est en discussion avec 3 sociétés étrangères pour réaliser de nouveaux complexes pétrochimiques.

“Le groupe Sonatrach est en train de travailler dessus avec le français Total et l’italien Eni ainsi qu’avec un partenaire turc, et d’ici la fin de l’année en cours, nous allons aboutir à des résultats dans ce cadre”, a indiqué Abdelmoumène Ould Kaddour, PDG de Sonatrach à Alger. Les nouveaux projets s’ajouteront à ceux qui sont en cours actuellement. Il s’agit d’un méga-projet construit avec le Français total, à Arzew. Le projet a coûté 4 milliards de dollars. D’autres accords ont été signés avec des compagnies étrangères.

L’objectif de la Sonatrach est de réduire l’importation des produits pétrochimiques en produisant localement un maximum de produits.

S. Sadia