« Je n’ai jamais intervenu auprès de la justice pour secourir mon fils ». C’est avec ces mots que l’ancien secrétaire d’Etat chargé de la jeunesse,  Belkacem Mellah, a confié à Algeriepart son indignation à la suite des récentes informations publiées par le quotidien Ennahar au sujet de l’affaire de son fils Sofiane Mellah. 

« Mon fils Sofiane a été condamné par la justice en 2012 à trois ans de prison ferme après avoir agressé un gendarme lors d’une opération de contrôle. Il a purgé sa peine dans les prisons d’Ain Beida, Berrouaghia et El-Harrach. Cela prouve que je n’ai jamais tenté en tant qu’un ancien ministre d’influencer les décisions de la justice », a expliqué ainsi à Algériepart Belkacem Mellah pour démentir les rumeurs diffusées sur les réseaux sociaux et selon lesquelles la justice à Oum El-Bouaghi a offert l’impunité au fils d’un ancien ministre et cadre influent du RND d’Ahmed Ouyahia.

Concernant la nouvelle affaire dans laquelle est cité Sofiane Mellah, la famille du fils de l’ancien secrétaire général a fait parvenir à Algériepart un démenti catégorique aux informations données aujourd’hui lundi par le quotidien arabophone Ennahar. Selon le document en notre possession, Sofiane Mellah nie catégoriquement avoir tenté d’enlever son ancien avocat en l’embarquant de force dans une voiture en direction d’une forêt.

Selon le communiqué de la famille Mellah, cet avocat a exercé un chantage immoral à l’égard de l’ex-épouse de Sofiane Mellah. D’après la même source, tout a commencé lorsque cet avocat a osé  exhiber une photo nue de l’ancienne femme de Sofiane Mellah…

L’avocat a ensuite tenu des propos obscènes, affirmant qu’il entretenait une relation immorale avec l’ex-épouse de Sofiane Mellah. Pris de rage, ce dernier en vient aux mains avec indélicat  avocat auquel il s’etait lié d’amitié depuis de nombreuses années.

Selon nos informations, Sofiane Mellah s’est rapproché du Procureur de la République pour déposer plainte contre son ancien avocat à la suite de cet incident.