Alors que l’actuel code communal, adopté en 2012, n’est pratiquement pas appliqué, le gouvernement s’attelle à en produire un autre. Le ministre de l’Intérieur, Nouredine Bedoui, a annoncé la tenue prochainement d’une réunion interministérielle chargée d’adopter un nouveau code des « collectivités » territoriales.

Le nouveau code remplacera donc les actuels codes de wilaya et de la commune. Il vise, selon le ministre, à donner plus de prérogatives aux élus locaux. « Les larges prérogatives accordées aux APC et APW seront consacrées davantage et avec précision, au sein du projet de loi relatif aux collectivités territoriales, qui consolidera et définira les prérogatives de l’élu dans différents domaines », a indiqué le ministre de l’Intérieur dimanche lors d’une rencontre avec des élus locaux, réunis en session de formation à Alger.

En attendant, le ministre de l’intérieur exhorte les responsables des communes de ne plus compter uniquement sur l’Etat afin de faire fonctionner leurs collectivités. Il demande entre autres de valoriser “les biens publics et au recensement des potentialités”. Il a mis en avant “la nécessité d’accélérer l’utilisation des énergies renouvelables et de rationaliser les ressources financières”, faisant état de “biens publics non exploités ou mal exploités”. Nouredine Bedoui a également annoncé la tenue de sessions de formation au profit des élus locaux.

Saïd Sadia