Le Président Abdelaziz Bouteflika n’a pas raté la Journée internationale de la Femme. Dans un message lu en son nom par le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Tayeb Louh, Abdelaziz Bouteflika a fait savoir que la femme algérienne “tend à égaler l’homme”. 

Selon le Chef de l’Etat, les conditions de la femme algérienne se sont beaucoup améliorées dans notre pays.  “Notre peuple peut se prévaloir de l’équité consacrée dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement, entre les filles et les garçons. L’on y constate même que les étudiantes dépassent leurs frères étudiants en nombre”, a expliqué ainsi le Président Bouteflika en relevant que “les Algériens et Algériennes peuvent également être fiers des domaines investis par la femme dans le monde du travail, non seulement dans certains métiers à caractère social comme c’est le cas dans d’autres pays, mais aussi  dans le corps de la magistrature, dans la défense nationale et les corps de sécurité où l’Algérienne assume désormais les plus hauts grades et assure les plus hautes responsabilités”.

L’histoire retiendra cette avancée “remarquable” de la femme algérienne, tout comme elle retiendra ses hauts faits “durant le combat libérateur mais aussi tout au long des six décennies d’édification et de construction post indépendance ainsi que sa capacité de résilience et ses sacrifices pour la sauvegarde de l’Etat algérien durant la tragédie nationale”, a ajouté le Président Bouteflika.

 

“L’occasion d’exprimer notre fierté à l’égard de notre pays et des femmes algériennes, de leurs acquis et des réalisations accomplies, et non une journée de revendications et de luttes comme c’est le cas dans de nombreuses régions du monde, y compris dans les pays développés où la lutte, par exemple, pour l’égalité salariale est en tête des revendications pour célébrer cet événement”, a conclu enfin le président de la République.