Un temps présenté comme étant écarté de sa fonction de Premier ministre, Ahmed Ouyahia est toujours en poste. Le Premier ministre, qui a inauguré mercredi la rencontre des ministres de l’intérieur arabes, a renoué ainsi avec l’activité publique, lui qui s’est éclipsé depuis plusieurs semaines.

 

Pour démontrer qu’il est toujours en poste, Ahmed Ouyahia a même envoyé son porte-parole, Seddik Chihab, pour communiquer sur sa position au sein du gouvernement. Pour le cadre du RND, Ahmed Ouyahia n’est pas du genre « à commenter tout » et à “s’exprimer sur tout”. Le Premier Ministre “aime prendre le temps nécessaire pour gérer les affaires délicates”, a indiqué Chihab au journal El-Bilad.

 

Plus que cela, le porte-parole du RND a indiqué que l’absence énigmatique du Premier ministre lors de la célébration de la journée de 24 février est uniquement liée au fait qu’il était atteint d’une “grippe très sévèreé. «Ouyahia n’a pas pris de repos depuis les années 1990 et travaille tous les jours de la semaine », a-t-il précisé.

 

Interrogé sur des décisions prises en contradiction avec celle du Premier ministre, le porte-parole du RND a indiqué que ces décisions « sont conformes au programme du RND ». Il a donné comme exemple la non-limitation du nombre de concessionnaires concernés par le montage automobile, une disposition initialement annoncée par le Premier ministre qui avait limité le nombre de constructeurs à cinq. De nombreuses sources officieuses bien introduites au sein du sérail ont beaucoup insisté récemment sur la situation fragile d’Ahmed Ouyahia. Un remaniement ministériel est même fréquemment évoqué. 

 

Said Sadia