Le ministre de l’Energie en Algérie vient d’être doté de nouvelles attributions qui lui permettent d’élargir un tant soit peu son pouvoir. C’est en tout cas ce que précise un nouveau décret publié au dernier journal officiel paru le 14 février dernier. 

Effectivement, le décret exécutif n° 18-66 du 26 Joumada El Oula 1439 correspondant au 13 février 2018 modifiant le décret exécutif n° 15-302 du 20 Safar 1437 correspondant au 2 décembre 2015 fixant les attributions du ministre de l’énergie apporte plusieurs nouveautés. Désormais, le ministre de l’Energie est chargé de gérer le développement des énergies renouvelables raccordées au réseau électrique national et de l’énergie nucléaire.

A partir de maintenant, le ministre de l’Energie doit arrêter les programmes de développement des capacités de production de l’électricité de toute origine et du transport
de l’électricité et du gaz et s’assure de leur réalisation. Il doit également arrêter avec les institutions concernées, les programmes d’électrification et de distribution publique du gaz naturel et veille à leur réalisation.

Il peut aussi initier toutes mesures et actions de maîtrise de l’utilisation de l’énergie et de l’efficacité énergétique, arrête le programme correspondant et veille à sa mise en œuvre
par des audits énergétiques et une réglementation prévue à cet effet tout en assurant le contrôle des équipements dits énergivores et propose des actions adéquates en relation avec les autres institutions concernées.

Le ministre de l’Energie en Algérie jouit, désormais, initier les études et proposer les programmes de développement de l’énergie nucléaire. Ce qui démontre l’intérêt croissant de l’Algérie accordé à cette source d’énergie. La marge de manœuvre du ministre de ce secteur a été donc élargie à en croire ce décret signé par le Premier ministre Ahmed Ouyahia.

Un autre décret publié dans le même journal officiel instaure de nouvelles directions au ministère de l’Energie. Le décret exécutif n° 18-67 du 26 Joumada El Oula 1439
correspondant au 13 février 2018 modifiant et complétant le décret exécutif n° 15-303 du 20 Safar 1437 correspondant au 2 décembre 2015 portant organisation de l’administration centrale du ministère de l’énergie précise les attributions de plusieurs nouvelles directions.

Ainsi, La direction générale de l’électricité, du gaz et des énergies nouvelles et renouvelables, est à partir d’aujourd’hui chargée d’élaborer la réglementation relative à la production, au transport et à la distribution de l’électricité de toute origine.  Quant à  la sous-direction des énergies nouvelles et renouvelables, elle est chargée enfin de contribuer à l’élaboration de la réglementation relative à la production d’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables raccordées au réseau électrique national.