Baha Eddine Tliba se réserve une porte de sortie. Traduit mardi devant la commission de discipline, le député milliardaire de Annaba a fait amende honorable. Il a promis aux membres de la commission de ne plus « évoquer » la question du 5ème mandat, qui est à l’origine de sa traduction devant la commission de discipline.

Selon des sources proches de la commission de discipline du FLN, Baha Eddine Tliba a demandé des excuses aux membres de la commission. Il a également précisé que son initiative n’avait aucun lien avec le FLN. «C’est une initiative individuelle », avait-il dit. Les membres de la commission de discipline n’ont rien prononcé pour l’instant.

En revanche, Mohamed Djemaî, lui-aussi homme d’affaires originaire de Tébessa, ancien président du groupe parlementaire du FLN, a été « blanchi » par la commission de discipline. Il ne risque donc pas de sanctions disciplinaires.

Il y a quelques semaines, le député de Annaba, Baha Eddine Tliba, a annoncé la création d’un comité de soutien au 5ème mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Une décision qui a suscité l’ire de Djamel Ould-Abbès et d’autres hauts responsables de l’Etat algérien. Une colère qui illustre le mécontentement de la Présidence de la République laquelle ne souhaite visiblement pas entendre parler d’un 5ème mandat dans l’immédiat.