Boudjabeur Khaled, sénateur, membre du conseil de la nation et représentant du FLN pour la wilaya de Tébessa est au coeur d’une affaire d’escroquerie, révèlent des documents exclusifs obtenus par Algériepart. Ce sénateur propriétaire d’une société de gardiennage,  EL AMINE GARD, employant plus de 1000 personnes, a fait l’objet d’une mise en demeure qui lui a été adressée par un bureau d’études privé appelé SOCIAD Algérie.

   

Le sénateur du FLN refuse de s’acquitter d’une facture dont le montant ne dépasse pas les 400 mille DA ! Face à cette attitude, le gérant du bureau Sociad Algérie, situé à Chéraga, a recouru aux service d’un huissier de justice pour réclamer son dû auprès du sénateur qui se croit, visiblement, au-dessus des lois. Le gérant de la Sarl Sociad Algérie a fait parvenir également un courrier au sénateur Boudjabeur Khaled pour lui réclamer son chèque après avoir achevé une étude d’un diagnostic qualité, une prestation de services destinée aux entreprises pour les accompagner à obtenir la certification ISO.

Cependant, le sénateur et propriétaire de la société EL AMINE GARD, située au 05, rue Émile laguarique Saint-Raphaël-El Biar (Alger), a refusé d’honorer son contrat en procédant au paiement tel qu’il est prévu par une convention signée entre les deux entreprises en octobre 2017.

Après plusieurs relances, le propriétaire de la SARL El Amine Gard refuse toujours d’entendre raison. Le bureau d’études privé est empêché de récupérer son argent. Il ne lui reste que les tribunaux pour faire valoir ses droits. Mais notre justice osera-t-elle perturber la sérénité d’un sénateur qui se croit tout permis ?