Un enregistrement audio qui concerne des propos prêtés à Mustapha Berraf, le Président du Comité Olympique Algérien (COA) et à certains de ses collaborateurs au retour des jeux olympiques de 2016 à été divulgué.

Dans cet enregistrement, le Président du COA affirme que depuis 1988 il y a un problème de leadership dans le sport qui se répercuterait sur l’athlétisme.

Après avoir égrené son parcours sportif, on entend ce qui semble être la voix de Berraf dans ce passage audio, déclarer avoir même bradé le gouvernement et l’Etat (dawla).

Dans un autre passage, c’est à demi-mots mais en des termes assez crus, certainement en direction du Ministre de la Jeunesse et des Sports, qu’il ose : ”Quand on est Ministre on ferme sa gueule ou on démissionne”…

Et même s’il applique cette déclaration, un plus loin dans l’enregistrement, à sa propre personne, le manque de respect et l’arrogance vis à vis d’un représentant de l’Etat sont ici intolérables !

Une voix que nous avons pu identifier, mais sans pouvoir l’authentifier, comme étant celle d’Amar Brahmia, chef de mission de la délégation algérienne aux JO de Rio, poursuit dans cet enregistrement en affirmant avoir négocié le prix de son billet d’avion en direction du Brésil avec la Royale Air Maroc pour la somme de 41.000 DA !

Il pousse d’ailleurs même le bouchon plus loin en demandant à l’assistance s’il ne méritait pas qu’on lui paye son billet…

Enfin, toujours dans le même enregistrement, une voix qui s’apparenterait à celle du trésorier du COA, Rabah Chebah s’emporte et menace de sortir des dossiers compromettants et parle de déstabilisation après le fiasco des Jeux olympiques du Brésil.

Les propos tenus dans cet enregistrement nous ont été confirmés par certains présents, néanmoins, nous insistons sur le fait que ces extraits audio ne peuvent refléter l’idée générale de la discussion, tant il est difficile de les remettre dans un contexte précis.

A vous de juger !