Les premières stations de péage arrivent bientôt sur l’autoroute est-ouest. Les toutes premières stations seront installées à l’ouest du pays. Sur ce côté là de l’autoroute, 15 stations sont en cours de réalisation et le taux d’avancement des travaux a atteint 61%. 

Le siège de la direction régionale ouest d’exploitation des stations de péage de l’ouest sera basé au niveau de l’échangeur de Sig situés dans la commune de Ras El Ain Amirouche sur l’autoroute est-ouest, a-t-on appris en marge de la visite de travail du ministre des Transports et des Travaux Publics, Abdelghani Zaalane. 32,4 milliards DA, à savoir près de 300 millions de dollars, ont été mobilisés pour financer la réalisation de ces infrastructures.

Il faut savoir que selon un le projet préparé par le ministère des Travaux publics et des Transports, le péage sur cette autoroute sera calculé sur la base d’un tarif de 1,2 DA le kilomètre.

En clair, les conducteurs algériens devront payer à partir de l’année prochaine 1,2 DA pour chaque kilomètre parcouru lorsqu’ils empruntent l’autoroute Est – Ouest. Un projet avance doucement, mais sûrement puisque les infrastructures de péage seront opérationnelles d’ici le début de l’année prochaine. En se basant sur le tarif kilométrique établi par les autorités, les automobilistes devront payer 498 DA pour faire le trajet entre Alger et Oran et 468 DA pour rallier Alger à partir de Constantine. Le trajet entre la capitale de l’Ouest (Oran) et celle de l’Est (Constantine) coûtera, en revanche, 960 DA.

Un prix que de nombreux automobilistes peuvent juger “exorbitant” au regard de la cherté actuelle de la vie qui commence à dépasser des seuils alarmants en Algérie.