C’est une nouvelle note de la Banque d’Algérie qui ne manquera pas de révolutionner le paysage financier algérien. Désormais, les banques algériennes n’ont plus le droit d’exiger des justificatifs aux algériens qui veulent déposer leur argent liquide. Cette mesure intervient après plusieurs blocages constatés au niveau de nos banques où de nombreux concitoyens ont été refoulés pour la simple raison que des agences bancaires refusent d’encaisser de l’argent liquide sans des pièces justificatifs démontrant leur provenance. 

Pour remédier à ce problème, la Banque centrale a adressé une note à l’ensemble des banques de la place dans laquelle elle les appelle “à cesser d’exiger, lors de tout dépôt de fonds en caisse auprès de leurs guichets, des justificatifs au-delà de ceux relatifs à l’identité du client dans le cadre des exigences règlementaires en matière de connaissance du client”.

La Banque d’Algérie a exigé davantage de souplesse aux opérations de dépôts de fonds et de l’accès à ces dépôts par les épargnants. Elle a également demandé de mettre fin à cette mauvaise interprétation “abusive et non fondée” des dispositions de la loi régissant le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. C’est au nom de l’interprétation de cette loi que “certains guichets bancaires ont été à l’origine de refoulement de capitaux de manière arbitraire et sans justifications réglementaires”, déplore enfin la Banque d’Algérie dans cette note.