La situation sécuritaire au Mali et en Libye semble être une préoccupation commune à l’Algérie et la France. C’est ce qu’indique un communiqué de la présidence de la République qui précise que le chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, a eu une communication téléphonique avec son homologue français, Emmanuel Macron, au sujet de la situation dans les deux pays.

Cet échange «a permis aux deux Chefs d’Etat de partager leurs analyses sur la situation au Mali et en Libye», précise le communiqué repris par l’APS. Ils «ont aussi examiné les voies et moyens de renforcer encore davantage la dynamique de la coopération algéro-française enclenchée par le Sommet qui a regroupé les Présidents algérien et français à Alger, en décembre dernier», ajoute la même source.

Avant cet appel téléphonique, le chef d’Etat-major particulier du président français a visité l’Algérie la semaine dernière. Il a notamment eu une discussion avec le chef d’Etat-Major de l’armée, Ahmed-Gaïd Salah. Des sources concordantes indiquent également que la question de la sécurité au Mali et en Libye a été au cœur de la visite, le 06 décembre dernier, d’Emmanuel Macron à Alger. Cela intervient également au moment où l’armée française mène une offensive au Nord du Mali contre le groupe Ançar Edine de Iyad Ag-Ghali.

Said Sadia