De l’aveu même du gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Loukal, « 130 euros comme allocation touristique n’est pas suffisante ». Ce montant ridicule ne permet même pas aux Algériens de répondre à leurs besoins pendant une seule journée à l’étranger. 

Mais l’Etat algérien affirme officiellement qu’il n’a pas suffisamment d’argent pour augmenter cette allocation touristique à laquelle peut prétendre chaque algérien lorsqu’il quitte le territoire national. « Nous ne pouvons pas, dans ces conditions, mobiliser près de 5 milliards USD pour augmenter l’allocation touristique », a reconnu à ce propos le gouverneur de la Banque d’Algérie.

Selon ce haut responsable, pour financer cette augmentation réclamée depuis des années par les Algériens, il faut mobiliser une enveloppe budgétaire de 5 milliards de dollars. D’après le patron de la patron de la Banque d’Algérie, il faut exactement 5 milliards de dollars pour augmenter le montant de 130 euros qu’il faut accorder à 10 millions d’Algériens disposant de passeports biométriques.  Souffrant d’une érosion des réserves de change, établies fin 2017 à 97,3 milliards USD, l’Algérie ne peut pas se permettre pas actuellement de revoir à la hausse l’allocation touristique, a estimé en dernier lieu Mohamed Loukal.