Algeriepart enquête sur l’énorme dossier de l’extension du nouvel aéroport d’Alger et va publier plusieurs articles détaillant ce projet dans les prochains jours.

De très graves soupçons de malversations ont été mis à jour, avec recours à des intermédiaires et des paiements de commissions illégales ainsi que des pratiques non réglementaires ont pu ainsi être identifiées par nos journalistes.

Notre investigation, étayée par des copies d’échanges d’Emails, de copies de documents officiels et contractuels entre la société chinoise CSCEC, SGSIA et des entreprises étrangères, éclairera nos lecteurs sur le modus operandi et le système de récupération d’une partie de l’argent public au profit de sociétés étrangères et de très hauts cadres de l’entreprise.

Le projet qui a couté plus de 380 Millions de Dollars en hors taxes, a pu être ainsi l’occasion, comme le fait ressortir notre enquête, pour plusieurs personnes à verser dans des pratiques de détournements, de pratiques illégales concernant les passerelles télescopiques, le logiciel de gestion de l’aéroport et du mobilier .

Un véritable crime économique.

A très vite…