Le mouvement des médecins résidents, à l’appel du collectif autonome des médecins résidents  algériens -CAMRA- , organise un vaste mouvement de protestation aujourd’hui même à Alger.

Un impressionant sit-in doit avoir lieu en ce moment même en face de l’APN, selon nos sources.

Les forces de police,  en civil et en tenue, ont été déployées à l’hôpital Mustapha Bacha mais également à la Grande-Poste ou des rumeurs de départs d’une marche auraient été plus ou moins entendues.

Si la date avait été annoncée par Algeriepart il y a quelques jours, il n’en demeure pas moins que le site du départ de la contestation, pour des raisons évidentes, a été tenu secret.

C’est à la dernière minute que les médecins résidents ont été informés du véritable site de rassemblement. Et c’est à ce même moment que les blouses blanches, subtilement cachées, ont alors été portées par les milliers de protestataires.

Une organisation qui laisse entendre une parfaite communication du CAMRA.

Quoiqu’il en soit, le CAMRA et les 15.000 médecins résidents semblent déterminés à aller au bout de leur lutte, pour arracher leur droits.

La police a bloqué les voies d’accès vers l’APN, des casques bleus ont encerclé les protestataires.

Les forces de l’ordre ont réquisitionnés des bus et y entassent en ce moment même les médecins grévistes pour les renvoyer en dehors du centre d’Alger.

De graves dépassements sont enregistrés d’après nos sources et les téléphones ont même été  confisqués.

Nous reviendrons très vite avec de nouveaux éléments d’information sur les évolutions de ce mouvement de contestation.