Très attendu, le complexe textile de Relizane ouvrira bientôt ses portes. La méga-usine, qui produira notamment des chemises et jeans destinés à l’exportation, entrera en production en mars prochain. C’est ce qu’annonce Salah Malek, Pdg du groupe public des Textiles, cité par l’agence APS.

D’une capacité de production de 9.000 tonnes/an, cette usine fait partie d’un projet de complexe composé de 8 usines de production intégrée appartenant à la joint-venture Tayal formée de deux filiales de Getex, du holding Madar (ex. Snta) et de l’entreprise turque Intertay. Elle va employer 25000 personnes.

Outre cette usine de filature, ce complexe sera composé d’usines de   tissage, de traitement, de confection, de bonneterie, et d’ennoblissement   de tissus, soit le finissage, le blanchiment et la teinture.

Le projet comporte deux étapes: la première, qui se terminera d’ici à fin   2018, porte sur la réalisation de huit (8) usines totalement intégrées,   d’un centre d’affaires et d’une d’école de formation en métiers de tissage et de confection avec une capacité d’accueil de 500 stagiaires par session.

Sadia S.