C’est une note qui fera date. Le bâtonnier d’Alger, Abdelmadjid Sillini a interdit, dans une note adressée aux avocats relevant de sa circonscription, d’apparaître sur les plateaux de télévision.

Dans une note sur « la déontologie du métier », le bâtonnier, président du conseil de l’ordre des avocats, a demandé à ses collègues de ne pas « faire de publicité » en passant plus souvent sur les plateaux des télévisions. Il exige, dans tous les cas de figure, de demander son avis à chaque fois que cela doit se faire.

Pour justifier cette nouvelle mesure qui alimente une vive polémique, Abdelmadjid Sillini s’appuie sur l’interdiction faite aux avocats de faire de la publicité commerciale dans les médias pour leur métier. Il considère cela comme une faute professionnelle et rappelle que ses anciens rappels à l’ordre n’ont pas été entendus ! Les avocats d’Alger vont-ils se plier à cette nouvelle exigence ?