La commission de préparation de l’AG constitutive du syndicat algérien des éditeurs de la presse électronique (SAEPE) a été saisie ce samedi matin d’un message de la wilaya d’Alger l’informant que l’assemblée générale prévue ce dimanche 04 février 2018 est jugée illégale faute de demande d’autorisation préalable.  
L’exigence de la wilaya d’Alger n’est pas légale.  La législation en vigueur est claire. Elle ne prévoit pas de demande  préalable pour la constitution d’un syndicat professionnel dans un espace privé un jour de semaine. Toutefois et pour montrer sa bonne foi, la commission de préparation a décidé de déposer sans délai à la Wilaya d’Alger une demande formelle de tenue de l’AG constitutive du SAEPE. En conséquence, l’assemblée générale de ce dimanche 04 février est reportée.
Le SAEPE est un projet d’organisation professionnelle afin de défendre les intérêts matériels et moraux de l’édition de la presse électronique dans un pays ou elle n’a ni statut ni modèle économique alors que partout dans le monde elle est la locomotive des contenus digitaux. Ce projet ira à son terme car il est vital pour l’avenir des plus de 30 médias électroniques qui y sont d’ores et déjà affiliés.