“Je démens catégoriquement ces allégations, car le contrat signé est tout à fait normal. Mieux, il inclut également le transfert de technologie”. C’est avec ces termes que la ministre de la Poste, des Télécommunications, des technologies et du Numérique, Imane Houda Feraoun a répondu à une enquête réalisée par Algériepart au sujet d’un troublant contrat conclu entre Algérie-Télécom et Huawei pour un marché dont le montant dépasse les… 300 millions de dollars. 

Le démenti de la ministre ne correspond, malheureusement, pas à la réalité de cette affaire complexe dont les dessous ont été entièrement passés sous silence pour ne pas intriguer l’opinion publique algérienne. Abdou Semmar, le rédacteur en chef d’Algériepart, a dévoilé en direct sur le plateau de l’Emission Impossible, les détails secrets de ce contrat confidentiel qui englobe de nombreuses irrégularités étonnantes. Des manquements à la réglementation qui soulèvent des soupçons de surfacturation et de corruption. Suivez ce décryptage vidéo pour comprendre les tenants et aboutissants de cette affaire :