En un seul mois, l’armée a éliminé une quinzaine de terroristes. Parmi ces “égarés” se trouvent des émirs et surtout un des porte-paroles de l’AQMI (Al Qaïda au Maghreb Islamique).
Selon le bilan fourni mercredi par le ministère de la Défense nationale, 15 terroristes ont été éliminés depuis le début de l’année en cours. Huit parmi eux ont été tués, ces derniers jours, à Khenchela, deux autres à Jijel et les deux derniers, éliminés mercredi, à Médéa. A Jijel, l’armée a perdu au moins un soldat.
Selon les indications fournies par le ministère de la Défense nationale, l’un des terroristes abattus à Jijel occupait la fonction du « chef de la propagande » au sein de l’organisation terroriste Aqmi. Il s’appelle Hichem Abou Rouaha. Il a rejoint les maquis terroristes en 1994.
Selon des images diffusées par l’ANP, les militaires ont récupéré au cours de l’opération des armes, des munitions et même des panneaux solaires utilisés par les terroristes pour s’éclairer ou se chauffer.
A Khenchela, les huit terroristes éliminés dimanche dernier seraient en contact avec Katibat El-Farouk, qui active notamment en Tunisie. Cette faction est la « franchise » de Daesch en Tunisie.
Saïd Sadia