L’Algérie est au coeur d’un événement stratégique organisé par la ville américaine de Houston, l’une des cités les plus importantes du Texas. 

En effet, c’est au Texas que s’est ouverte la deuxième édition du Forum algéro-américain sur l’énergie s’est ouverte lundi à Houston (Texas) avec l’objectif de renforcer les relations énergétiques entre les deux pays. Plusieurs hauts responsables algériens ont fait le déplacement jusqu’à Houston pour participer aux travaux de ce forum. On peut noter à ce sujet la présence des PDG de Sonatrach et Sonelgaz,  Abdelmoumen Ould Kaddour et Mohamed Arkab, du président de l’agence Alnaft, Arezki Hocini, de l’ambassadeur algérien à Washington, Madjid Bouguerra ainsi que de nombreux responsables du secteur de l’énergie.

Du coté américain, trois représentants des départements d’Etat et du Commerce prennent part à cette rencontre placée sous le signe du renforcement du partenariat énergétique entre l’Algérie et les Etats-Unis. Il s’agit de Mme Sandra Oudkirk, vice secrétaire d’Etat adjoint, de Joshua Harris, directeur Maghreb au département d’Etat et de M. Steven Garret représentant du département du Commerce américain.

Le principal objectif de cette rencontre organisée par le Conseil d’affaires algéro-américain (USABC), la Chambre de commerce américano-arabe et l’ambassade d’Algérie à Washington est de relancer les investissements américains dans le secteur pétrolier algérien. Des investissements qui ont terriblement reculé ces deux dernières années puisque de 600 millions de dollars en 2010, ces investissements sont passés à 100 millions de dollars en 2015. Une baisse qui inquiète les dirigeants algériens.

A travers ce forum, l’Algérie veut regagner les ferveurs des investisseurs américains dont elle a cruellement besoin pour sortir de l’actuelle crise financière qui paralyse le pays.