L’ambassadeur de France, Xavier Driencourt, a confirmé hier dimanche que la procédure de prise de rendez-vous pour déposer une demande de visa Schengen sera très compliquée dans les semaines à venir en raison “d’une difficile période de transition”.

Une période de transition qui s’explique par le changement de l’opérateur qui gère la réception des dossiers de visas Schengen des demandeurs algériens, a expliqué le diplomate français lors de son passage sur le JT francophone d’Echorouk News TV. “Nous allons passer par une période de transition très difficile et compliquée”, a averti le diplomate français pour expliquer aux Algériens qu’il faudra patienter jusqu’à ce que VFS Global prenne définitivement le relais de TLSContact dont le contrat avec l’ambassade de France a été résilié à Alger fin 2017.

Officiellement, il faudra attendre le lundi 9 avril 2018 pour que le centre de visas pour la France de VFS Global à Alger puisse recueillir pour le compte des autorités françaises les demandes de visas des personnes résidant dans la circonscription du Consulat Général de France à Alger. D’ici là, il faudra prendre son mal en patience car il sera très difficile, pour ne pas dire impossible, de trouver un rendez-vous disponible pour déposer sa demande de visa Schengen.

Xavier Driencourt a reconnu également que TLSContact a fait l’objet de sévères critiques en raison de plusieurs irrégularités ayant caractérisé la gestion technique des prises de rendez-vous pour un dépôt de dossier de visa. Mais le remplacement de cet par un autre ne signifie pas qu’il y aura de nouvelles facilitations accordées aux Algériens. Les critères et les exigences demeurent les mêmes. “Le visa est un acte de souveraineté”, prévient Xavier Driencourt pour signifier que la France ne va pas céder aux pressions algériennes afin d’augmenter le nombre des visas Schengen délivrés par ses services consulaires.