La gestion actuelle du ministère de l’Energie soulève de nombreuses interrogations. De nombreuses irrégularités ont été constatées et dévoilées suite à nos investigations. 

Après l’affaire des opérations d’exportation bloquées au niveau de la secrétaire-générale de ce département ministériel stratégique, madame Fatma-Zohra Chorfi, Algériepart a obtenu de nouvelles informations et des documents exclusifs qui relatent un malaise inquiétant au sein des cadres de ce ministère dirigé par Mustapha Guitouni, l’ancien cadre dirigeant de Sonelgaz.

En effet, dans ce document en notre possession, plusieurs cadres du ministère de l’Energie  ont dénoncé l’attitude et comportement dangereux de leur secrétaire-général, Fatma Zohra Chorfi. Ce document révèle des informations inquiétantes. Ainsi, cette lettre de dénonciation accuse la SG du ministère de l’Energie d’être à l’origine des “renseignements transmis à des compagnies étrangères établies à Hassi Messaoud”. Une accusation gravissime.

Dans cette missive adressée au Premier-ministre, Ahmed Ouyahia, la SG du ministère de l’Energie est accusée également de donner des injonctions aux directeurs centraux du ministère pour nourrir son fichier personnel de données. On reproche aussi à Fatma-Zohra Chorfi de ne pas protéger comme il se doit des dossiers sensibles du ministère de l’Energie. Les cadres du ministère de l’Energie qui ont rédigé cette lettre de dénonciation réclament à Ahmed Ouyahia de diligenter une enquête urgente “afin d’éclaircir cette situation”.

Nous avons tenté de joindre à maintes reprises le ministère de l’Energie pour parler à Fatma-Zohra Chorfi. Nous avons voulu recueillir sa version des faits et entendre ses explications sur ces accusations. Malheureusement, aucun de nos appels n’a trouvé une oreille attentive. Personne n’a souhaité répondre à nos sollicitations au ministère de l’Energie en dépit de la gravité de ces informations en notre possession. Nos poursuivrons nos investigations sur cette affaire.