L’Entreprise Nationale des Travaux aux Puits (ENTP) de Hassi Messaoud, l’une des filiales les plus stratégiques de Sonatrach,  va offrir à ses travailleurs de nouvelles augmentations salariales très alléchantes. 

Spécialisée dans les forages de puits pétroliers, l’ENTP a été créée au début des années 1980. Aujourd’hui, la société emploie quelque 7 000 travailleurs. En dépit de la crise financière qui frappe le pays et la baisse des prix du baril de pétrole, les travailleurs de l’ENTP ont réussi à arracher à leur direction générale les augmentations de plusieurs primes importantes comme le souligne le document en notre possession.

La prime de risque va, ainsi, augmenter d’au moins 50 %. La prime de transport va être réévaluée et sera calculée sur la base de 4 Da le Km. Nos pétroliers vont également bénéficier d’une augmentation de 10 mille Da à partir de la fin de ce mois de janvier. L’application de ces augmentations attend juste la validation du Conseil d’Administration de l’ENTP.

Il est à souligner que ces nouveaux avantages financiers ont été octroyés dans une période délicate pour le secteur des hydrocarbures en Algérie. Certes, Sonatrach a tablé sur des recettes de plus de 31 milliards de dollars pour l’année 2017. Ce qui représente un excédent de plus de 4 milliards de dollars par rapport à l’année 2016. Mais pour le moment, les bilans financiers n’ont pas été officiellement clôturés et nous attendons toujours l’annonce officielle des résultats définitifs de 2017. Quoi qu’il en soit, Sonatrach semble avoir décidé de motiver ses travailleurs notamment ceux qui travaillent sur les forages pétroliers afin de les motiver à relever les immenses défis de 2018 où de nouveaux gisements doivent être exploités ou explorés.