Djezzy, qui peine à redorer son blason après les chiffres continuellement en baisse causés par la mauvaise gestion de Vincenzo Nesci et de Mathieu Galvani, penserait avoir trouvé une parade pour rallier la compassion des algériens.

La grève des employés d’OTA plane toujours au dessus des responsables du Fond National d’Investissement (FNI) et de Veon, les deux actionnaires de Djezzy, suite à des revendications d’ordre socio-professionnelles non satisfaites.

Les Offres de Départ Volontaires (ODV) et le transfert du cœur stratégique de l’entreprise à Ericsson sont venus encore exacerber le marasme qui prévaut au sein de l’opérateur de téléphonie mobile.

Dans ce climat délétère, une parade semble avoir été trouvée par les patrons de la société, ils souhaiteraient tout simplement tenter un coup médiatique qui par le buzz suscité rendrait inaudible les voix des protestataires.

De source généralement bien informée, nous apprenons que Djezzy compterait signer un gros contrat de sponsoring avec le joueur de football de Leicester : Riyad Mahrez.

Cette décision qui serait en cours et qui pourrait s’apparenter à une tentative de diversion est, on ne peut plus dangereuse pour Djezzy.

En effet les salariés de Djezzy, dans l’attente des résultats des négociations menées par les syndicalistes, pourraient voir d’un très mauvais œil le montant faramineux d’une telle dépense alors que leurs revendications salariales n’ont pas trouvé écho…

Aussi, si cette opération marketing devait être confirmée, son impact pourrait ne pas engendrer les résultats escomptés par ses concepteurs, bien au contraire.

Affaire à suivre…