Il y a près de 22 ans, le monde entier était offusqué d’apprendre que 07 moines trappistes, travaillent dans le monastère de Tibhérine près de Médéa ont été décapités par les terroristes du groupe terroriste le GIA qui les détenaient durant plus de 2 mois. Aujourd’hui, ces religieux sont reconnus martyrs par l’église catholique. Ils seront béatifiés, en compagnie de 12 autres catholiques assassinés en Algérie durant les années 1990.

Selon radio France internationale (RFI), qui a relayé le Vatican, le Pape François a décidé d’ériger 19 religieux en martyrs. Parmi ces morts, on retrouve donc les sept Moines de Tibhérine et l’ancien Evêque d’Oran, tué par une explosion en compagnie de son chauffeur le 01 août 1994.

Cette décision de béatification a germé en septembre dernier. « Les évêques d’Alger et d’Oran s’étaient rendus à Rome pour rencontrer le pape François et avaient expliqué avoir trouvé le souverain pontife très sensible à la cause de ces religieux, tout comme à la souffrance du peuple Algérie ». La décision d’en faire des martyrs a été signée par le Pape François. Mais la date de la béatification n’est pas encore précisée.

Dans l’Algérie des années 1990, des dizaines de milliers d’Algériens ont été tués, massacrés. Mais les terroristes ne s’en prenaient pas qu’aux Algériens. Parmi les victimes, des dizaines d’étrangers ont été recensés. On y trouve également des religieux qui travaillaient notamment dans des lieux de culte catholiques. La majorité de ces hommes de religion étaient de nationalité française.

L’assassinat des Moines de Tibhérine suscite toujours des interrogations. En France notamment –et même en Algérie- beaucoup ne veulent pas croire à la version officielle sur la mort de ces hommes de paix.