En ce 24 Janvier 2018, le tribunal de Grande Instance de Nanterre dépendant de la Cour d’appel de Versailles a statué sur l’agression de Rachid Nekkaz durant le mois d’octobre 2017.

BRIK Ridha, qui avait reconnu les accusations portées contre lui dans l’agression de Mr Nekkaz, a été condamné à 127 euros d’amende et à un mois de prison avec sursis dans le cadre d’une procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) s’appliquant aux seuls délits.

La comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité appelée également plaider-coupable, permet d’éviter un procès à une personne qui reconnaît les faits qui lui sont reprochés. Cette procédure est proposée par le procureur de la République.

Mr Nekkaz a fait appel de la décision du Président du Tribunal comme stipulé dans le document que nous mettons à votre disposition.

Après sa cuisante défaite juridique face au fils du PDG de Sonatrach il ya un peu plus d’un mois, c’est un autre échec qu’essuie Nekkaz en première instance.