La tension est de retour au sein d’Air Algérie. Ce jeudi après-midi, une nouvelle grève a été déclenchée au niveau de l’aéroport d’Alger où une partie du personnel navigant commercial (PNC – stewards et hôtesses) de la compagnie nationale ont  contesté la suspension de 7 de leurs collègues. 

Algériepart a appris effectivement ce jeudi que les leaders de la récente grève ont tous été suspendus par la direction générale de la compagnie Air Algérie.

Il s’agit du SG du syndicat des PNC et de ses 6 principaux collaborateurs. Les responsables de la direction générale d’Air Algérie considèrent que ces meneurs de grève sont des perturbateurs dangereux d’autant plus que la justice a déclaré “illégale” la  grève des PNC.

Cette décision prise par les responsables d’Air Algérie est qualifiée “d’arbitraire” par les stewards et hôtesses et pèse sur le climat de tension qui règne au sein de la compagnie nationale.

Une nouvelle grève se profile à l’horizon. Et les voyageurs algériens risquent de vivre un nouveau calvaire dans les aéroports.

Nous avons appris par ailleurs qu’Air Algérie s’apprête à affréter des avions pour faire face aux perturbations induits par ce mouvement de protestation.