Bonne nouvelle pour l’Algérie ! En ces temps de crise financière et de rareté des ressources en devises, Statoil, la compagnie pétrolière norvégienne a fait part à Sonatrach de sa volonté d’investir plus de 500 millions de dollars sur le champ gazier Hassi Mouina situé dans la wilaya d’Adrar au sud du pays, a-t-on appris de plusieurs sources sûres. 

Cette bonne nouvelle tombe au bon moment car l’avenir de ce champ gazier était incertain. En effet, ce champ faisait l’objet, depuis 2004, d’une campagne d’exploration conjointe entre Sonatrach et Statoil. Mais le processus d’exploitation tardait beaucoup et le plan de développement de ce champ échafaudé par les norvégiens en 2011 peinait à entrer en application.

Après le triste épisode de l’attaque terroriste de Tiguentourine le 16 janvier 2013, Statoil a remis en cause ses investissements en Algérie. L’instabilité politique qui s’en était suivie et les dysfonctionnements de l’ancienne administration de Sonatrach ont invité les norvégiens à envisager sérieusement leur départ de l’Algérie abandonnant ainsi derrière eux des projets stratégiques comme celui de Hassi Mouina. Fort heureusement, depuis l’arrivée d’une nouvelle direction générale conduite par Abdelmoumen Ould Kaddour, les rapports entre Sonatrach et Statoil se sont beaucoup améliorés. La nouvelle dynamique insufflée dans le secteur des hydrocarbures algérien a fini par rassurer les norvégiens lesquels ont fini par décider de rester pour développer leurs activités dans notre pays.

Selon nos sources, cet investissement de 500 millions de dollars n’est qu’une première étape qui pourrait emmener le groupe norvégien, l’un des plus importants groupes pétroliers dans le monde, à augmenter son investissement sur le champ gazier de Hassi Mouina. Soulignons enfin que la future révision de la loi sur les hydrocarbures a également convaincu les norvégiens de miser encore sur l’Algérie.