Les salaires à Air Algérie représentent une charge très importante. La masse salariale se situer entre 18% et 20% des charges de la compagnie nationale, a confié ce mardi le directeur de la Division commerciale de la compagnie nationale, Zohir Houaoui.

A cela il faut ajouter les coûts d’exploitation relatifs à la maintenance et au carburant, a indiqué le même responsable d’Air Algérie lors de son intervention sur les ondes de la radio publique.
Le même directeur d’Air Algérie a reconnu qu’un accord prévoyant une augmentation des salaires avait été conclu avec le personnel naviguant commercial  il y a une année, soulignant que cet accord n’est pas remis en cause mais qu’il s’agit seulement d’un gel factuel en raison de la crise financière actuelle que traverse Air Algérie.

 

Air Algérie « n’est pas dans la capacité de pouvoir assurer cette augmentation salariale au détriment de son équilibre financier », a-t-il fait valoir en ajoutant que la compagnie se trouve dans une situation « difficile » dans le sens où elle ne pourrait pas se permettre de pouvoir assurer une telle révision des salaires.  Selon lui, les 9.000 employés d’Air Algérie, dont le personnel navigant, avait déjà été informé des contraintes financières auxquelles fait face Air Algérie.