Calamiteux, catastrophique, désastreux, les qualificatifs manquent pour qualifier l’état dans lequel se trouve en ce moment l’unique centre de formation professionnelle de Hassi Messaoud, la capitale de l’or noir en Algérie, le coeur de la production pétrolière et la commune la plus riche de toute l’Algérie grâce à ses recettes fiscales qui ont avoisiné l’équivalent de 80 millions de dollars US en 2012.  

Les photos obtenues par la rédaction Algériepart parlent d’elles-mêmes : des locaux sales, délabrés et des salles vandalisées. Ces images font mal au coeur et reflètent l’ampleur inquiétante de la mauvaise gouvernance dans cette riche région pétrolière. Ce centre de formation professionnelle était censé offrir aux jeunes de la région de précieuses formations pour leur permettre de s’insérer sur le marché du travail. Ce centre incarnait l’espoir de ces jeunes de Hassi Messaoud pour s’émanciper du chômage et de la précarité.

Malheureusement, il tombe en ruine. Selon plusieurs sources locales, un appel d’offres a été lancé en janvier 2017 pour la réalisation d’un nouveau centre de formation professionnelle à Hassi Messaoud. Les soumissionnaires ont retiré le cahier des charges auprès du siège de la direction de la formation et de enseignement professionnels situé à la cité 460 logements de la ville d’Ouargla. Mais jusqu’à aujourd’hui, aucune information n’a filtré sur l’avenir de ce projet.