Entre la Porte de Montreuil et la Porte de Vincennes, une nouvelle bibliothèque vient d’ouvrir dans le 20e arrondissement de Paris, ce mardi 9 janvier 2018.

La bibliothèque est située au 1 rue Reynaldo Hahn 75020 Paris, elle s’étend sur une superficie de 1038 m2 sur un seul plateau en rez-de-chaussée avec 3 espaces vitrés fermés.

Cette bibliothèque porte le nom d’Assia Djebar, en hommage à la première femme algérienne membre depuis 2005 de l’Académie française.

Assia Djebar est née le 30 juin 1936 à Cherchell dans la wilaya de Tipaza, son véritable nom est Fatima-Zohra Imalayène, elle est l’auteure de plusieurs romans, nouvelles, poésies et essais, comme elle a écrit pour le théâtre et pour le cinéma en réalisant plusieurs films.

C’est à l’âge de 19 ans que Fatima Zohra Imalayène choi­sit son nom de plume – Assia Djebar – pour signer son premier roman, La Soif.

Elle été Décorée par la France de la Légion d’honneur et de l’Ordre des arts et des lettres, comme son nom fut plusieurs fois cité pour le prix Nobel de litté­ra­ture.

Elle a exercé en qualité de professeur d’histoire contemporaine et de littérature française au Maroc, à l’Université d’Alger après l’indépendance, et à l’Université de New York.

Dès 1963, suite à la révision des manuels d’histoire afin, la question de la langue se pose. En tant que professeur d’histoire, les gouvernants imposent l’enseignement de cette matière en arabe ce qu’elle refuse elle quitte alors l’Algérie à l’âge de 27 ans…

Assia Djebar est décédée en février 2015 à Paris. Elle a été enter­rée dans son village natal de Cher­chell.

”Bel hommage à une académicienne, icône de la littérature qui a toujours défendu pas sa plume, les valeurs de la diversité et de la tolérance” a tweeté l’Ambassadeur d’Algérie en France, Mr Abdelkader Mesdoua ce samedi 19/01/2018.

Nous espérons que tous les intellectuels algériens puissent avoir la même reconnaissance dans leur pays…