Depuis le 31 décembre 2017, l’épouse de Chakib Khelil, Najat Arafat Khelil peut sortir et entrer sur le territoire algérien en toute liberté. Le mandat d’arrêt contre l’épouse de l’ancien ministre de l’Energie a été officiellement levé, a appris Algériepart de source sûre. 

Il est à rappeler que le lundi 12 août 2013,  l’ancien procureur général de la cour d’Alger, Belkacem Zeghmati, avait lancé des mandats d’arrêt internationaux contre l’ancien ministre de l’Énergie et des Mines Chakib Khelil, sa femme et ses deux enfants ainsi que Farid Bedjaoui , accusés dans l’affaire de corruption dite “Sonatrach 2”.

A l’époque, la justice algérienne soupçonnait Chakib Khelil et sa petite famille de faire partie d’un réseau international de corruption destiné à dilapider l’argent du groupe pétrolier public Sonatrach. Aujourd’hui, ces soupçons s’avèrent infondés aux yeux de la justice algérienne qui lève ainsi ces mandats d’arrêt. C’est une “réhabilitation indirecte” de l’ancien ministre et patron du secteur pétrolier algérien qui a toujours plaidé son innocence.