A Akbou, dans la wilaya de Béjaïa, des associations très dynamiques ont concocté un programme exceptionnel pour célébrer Tennayer 2968. En collaboration avec les services de l’APC, plusieurs associations ont mis le paquet pour marquer la reconnaissance de Yennayer comme étant une fête nationale, une victoire symbolique après plusieurs décennies de lutte pour la défense de l’identité amazighe en Algérie. 
Et c’est sous le slogan « Tous ensemble pour aller loin  » que le mouvement associatif d’Akbou, l’une des plus villes de toute la Kabylie, a décidé de fêter Yennayer. Les associations IKHOULEF- SID-LES DIABETIQUES D AKBOU – PAROLE ET ACTION- ASSOCIATION SOCIO CULTURELLE Hira Tahar- PROJET DE VIE- THILLELI NTMATUTH –L’ETOILE CULTURELLE D’AKBOU, se sont rassemblés pour élaborer un programme riche et varié. Épaulées par les élus de l’APC, ces associations se sont réparties les tâches de façon à faire de cet événement le début d’une nouvelle ère où les activités culturelles retrouveront la place qui est leur sienne dans la vie quotidienne de la société.
Pour ce qui est du programme, les activités débuteront le jeudi 11 janvier : l’équipe du centre d’information et d’écoute de jeunes de Sidi Ali animeront les deux écoles primaires de Sidi Ali avec des ateliers d’écriture en Tifinagh, des quiz culturels et contes. Les artistes de la région, quant à eux entameront la réalisation d’une fresque artistique sur le mur de l’école primaire de Mouloud Feraoun. Dans la soirée, une soirée poétique aura lieu à la salle de délibération de l’APC. A minuit, le début de la nouvelle année sera marqué par un feu d’artifice.
La journée du 12 janvier verra l’implication de l’ensemble des associations suscitées :
Pendant qu’une équipe s’occupe du marché de Yennayer (l’exposition des objets traditionnels, habits, bijoux et gâteaux au niveau de l’école primaire), un autre groupe s’attellera à préparer le buffet citoyen qui aura lieu au niveau de la place colonel Amirouche. Durant la même matinée, les citoyens de la ville seront conviés à une parade en habits traditionnels conduite par les jeunes de l’association Ikhoulef et ceux du conseil communal de jeunes d’Akbou.
La parade démarrera de la maison de jeunes Abderrahmane Fares vers l’esplanade de la mairie en passant par Tirzits, Oulhadj, la cité, le stade , la gare routière et la place Berri. Dans l’après-midi ; les jeunes « idjedjigen l’mecta » de Riquet présenteront une pièce théâtrale intitulée « taqsit n tlufa wa yufa wa yetwafa » au niveau de la salle de cinéma 20 aout 56. Elle sera suivie de deux chorales, celle d’I3amouren et des scouts musulmans groupe Mehaoued Hanafi.
Le samedi 13 janvier, l’équipe du CIEJ, présentera à ses adhérents et leurs parents le projet (Kabylie Désert) avec ses deux phases suivies d’un débat. La fête de Yennayer aura donc cette année un goût très particulier.